Un prêt pour l’innovation destiné à relancer l’entrepreneuriat


La BPI lance un prêt pour l’innovation. Le but est de permettre aux entreprises innovantes de passer plus facilement de la recherche à la production.

Un nouvel outil pour l’innovation. En marge des Assises de l’entrepreneuriat et de la réflexion actuelle du gouvernement autour d’un meilleur accompagnement pour les entrepreneurs, un nouveau dispositif vient d’être lancé : il s’agit du PPI, le Prêt pour l’Innovation. Son objectif est permettre aux entreprises innovantes de passer plus facilement de la recherche à la production.

 

440830

 

 

 

 

 

C’était le chaînon manquant, la passerelle qui va permettre à une entreprise innovante de passer plus vite de l’étape R&D à l’étape commercialisation, c’est-à-dire à la production. Cette étape est ce qu’on appelle « la vallée de la mort » : entre la phase préindustrielle et le lancement du produit. Une étape jusqu’ici très difficile à franchir.

Prêt de 7 ans

Concrètement, le PPI est un prêt d’une durée de 7 ans, remboursable à partir de la 3ème année. Le montant de l’aide ira de 30 000 à 1,5 million d’euros. Le financement se fera via la BPI.

Ces sommes serviront notamment à recruter des collaborateurs, à financer des opérations marketing ou à renforcer le besoin en fonds de roulement. Des aides qui sont bien jusqu’ici le point faible des dispositifs existants. Jusque là, la tendance était à financer ceux qui ont déjà réussi. Désormais, la logique est plus ambitieuse : aider celui qui va réussir.

Pour cela, la relation PME-grands comptes est essentielle. Si l’entreprise parvient à séduire un grand groupe avec son projet de recherche, elle obtiendra plus facilement une aide financière de type Prêt pour l’innovation. C’est en tous cas un premier gage de sécurité.

Source: http://www.bfmtv.com

FacebookTwitterLinkedInEmailPinterest
-->

Laisser une Réponse

*